Techniques de Bouturage.

Le bouturage ou le clonage d’une plante réclame de l’attention et quelques accessoires, indispensables pour augmenter les chances de réussite. Le principe est de créer, à partir de la tige d’une plante, une autre plante du même code génétique, donc aux mêmes caractéristiques (structure, production florale et goût similaires) que la plante initiale, appelée aussi la plante mère.


Premiers stades du bouturage

  • - Préparer un verre d’eau pH 5,5
  • - Repérer les boutures sur la plante: des branches rectilignes d’une longueur de 8 à 12cm dont la tige est ni trop fine, ni trop large, de façon à ce qu’elle puisse se tenir droite. Cela lui permettra de ne pas épuiser trop d’énergie pour maintenir sa structure externe en vie.
  • - À l’aide d ’un scalpel ou d’un cutter stérilisé, couper en biseau (de préférence en dessous d’un nœud) la tige sélectionnée et la placer immédiatement dans le verre rempli d’eau. Ceci afin de prévenir tout risque d’infiltration d’une bulle d’air dans la bouture qui lui serait fatale (embolie).
  • - Une fois les boutures prélevées, se séparer de toutes les feuilles de la tige sauf les feuilles du sommet, qu’il faut couper à moitié (pour que la bouture sue le moins possible).
  • - Laisser reposer les tiges dans un verre d’eau pH 5,5 dans le noir (dans un placard de cuisine, par exemple) pendant 6 à 12 heures.
  • - Remplir un petit contenant d’hormones de bouturage (ne pas utiliser directement le flacon d’hormones pour éviter toutes proliférations bactériennes d’une bouture à l’autre) et appliquer les hormones sur le bas de la tige, sur 1 à 2 cm.
  • - Placer cette même base de tige dans le substrat sélectionné (laine de roche ou terre) et enfermer le tout dans une serre, aérations fermées.
  • - Vaporiser, matin et soir, le capot de la serre, le substrat (terre ou laine de roche), la tige et les feuilles avec de l’eau entre pH 5,8 et 6.
  • - Veiller à ne pas laisser de flaques d’eau dans le bac de la serre afin d’éviter toutes moisissures.
  • - Au bout de 5 à 6 jours, commencer à ouvrir les aérations de la serre: une moitié d’aération chaque jour. Pour accélérer l’enracinement, ajouter un stimulateur de racines à l’eau entre pH 5,8 et 6 puis vaporiser.
  • - Une fois les aérations complètement ouvertes, entrouvrir le capot de la serre, ventiler progressivement et continuer à vaporiser.
  • - Le lendemain, retirer définitivement le capot de la serre et arroser si besoin (ne plus vaporiser pour éviter l’effet « loupe ») toujours avec la solution de stimulateur de racines et d’eau entre pH 5,8 et 6.
  • - Une fois le substrat rempli de racines (pots en terre comblés ou laine de roche laissant entrevoir des racines), transplanter dans le substrat de culture.


N.B.: Sachant q’un débutant dans le domaine du bouturage réussira 50% des boutures, prévoir une marge d’erreur pour obtenir le nombre souhaité.